Les secrets de l’innovation en Suisse

Une faille, et derrière ... un trésor
  • Selon une étude publiée par l’Organisation Mondiale de la Propriété Internationale, la Suisse se maintient en tête du classement pour la quatrième année consécutive selon l’indice mondial 2014 de l’innovation (http://www.wipo.int/pressroom/fr/articles/2014/article_0010.html). La France, elle, est en 22ème position.
  •  Dans le «top 100 Global Innovators» (2), classement mondial des entreprises innovantes publié par Thomson Reuters, la Suisse est 4ème derrière les USA, le Japon et la France.
  •  Le Tableau de bord de l’innovation 2014, établi par la Commission européenne, place la Suisse en 1ère place du classement des pays les plus innovants en Europe. La France est 11ème.
    http://ec.europa.eu/enterprise/policies/innovation/policy/innovation-scoreboard/

Vous souhaitez connaitre les secrets du succès Suisse en matière d’innovation ? Trois exemples de succès suisses :

  • Swatch, une montre en plastique et une vision qui ont ressuscité une industrie horlogère mourante
  • Nespresso, qui démontre que l’innovation n’est pas seulement technique. Cette révolution du marketing a permis de transformer la vente de café en capsules en « success story »
  • Logitech améliore depuis des années l’interaction homme-machine grâce à son orientation sans compromis sur le développement et la recherche

Le modèle d’innovation Suisse :

La Suisse, pays neutre, n’a pas développé son innovation sur une R&D militaire. C’est plutôt une culture de l’aversion aux risques, et donc une recherche permanente de leur maîtrise.

D’où la présence de géants de la banque et de l’assurance, du monde agro-alimentaire pour assurer sa sécurité alimentaire (pays pauvre en ressources naturelles), de l’environnement et de la santé.

Le modèle d’innovation de la Suisse combine des caractéristiques du modèle israélien (petit marché exportateur), américain (présence forte d’une culture de l’innovation technologique avec les écoles polytechniques fédérales de Lausanne et de Zurich), mais aussi japonais et sud-coréen (corporate venturing, relations conglomérat-réseau de petits fournisseurs réactifs spécialisés).

Quelques raisons du succès, qui peuvent inspirer la politique innovation de votre entreprise :

  • Système de formation et d’éducation de toute première force, mondialement reconnu. Tant dans le domaine académique que professionnel, le système Suisse est flexible et garantit un très faible niveau de chômage des jeunes et permet un transfert aisé du savoir et du savoir-faire.
  • Place de recherche de premier ordre, la Suisse comptant quelques-uns des instituts de recherche les plus performants du monde
  • Intégration dans la communauté internationale de la recherche et de la science
  • Paysage extrêmement diversifié de l’innovation : 99,6% des entreprises suisses sont des PME et les 0,4% restants, des multinationales très innovatrices
  • Petitesse du pays, qui est aussi un avantage : les acteurs se connaissent et se rencontrent fréquemment, des réseaux formels et informels s’établissent et s’entretiennent facilement.
  • La formation, la recherche et l’innovation font partie des priorités du monde politique suisse, puisque ce domaine a connu une croissance des moyens supérieure à tous les autres domaines d’action publique. Pour la Confédération, ils ont augmenté de 3,8 milliards de francs entre 2004 et 2011, soit une croissance de 22,4%

Et vous, dans votre entreprise, comment pouvez-vous vous inspirer de ces recettes ?

La suite, dans ce prochain billet.

Source d’information :

Source : Journée de l’innovation et des PME 2014 | Microcity, IMT-EPFL, Neuchâtel

Vous avez aimé ce billet ?
Partagez-le pour le promouvoir.
C'est immédiat grâce aux boutons ci-dessous.
Merci d'avance.
Publicités