Quelle ambiance pour encourager la créativité en entreprise ?

Tableau peint selon le principe du hasard

Vous avez besoin d’encourager la créativité dans votre entreprise ?

Alors c’est ce que vous apprendrez dans ce billet, inspiré du MOOC « Innovation et Société ». Un MOOC – massive open online course – est une formation en ligne ouverte à tous.

Quelle ambiance pour encourager la créativité en entreprise ?

Dans tout processus de créativité, il est nécessaire :

  1. de définir le problème de manière appropriée afin de favoriser la génération d’idées inédites et originales
  2. de prendre des risques pour se démarquer des propositions habituelles
  3. et enfin de préférer certains environnements pour favoriser une pensée ouverte et créer des connexions inédites entre différentes idées.

1. Une des premières stratégies possibles est donc de changer notre manière d’approcher un problème.

Il ne s’agit pas de penser différemment mais surtout de penser à des choses différentes.

Si à présent, je vous demande d’imaginer un nouveau concept de restaurant, vous allez automatiquement penser à des restaurants que vous connaissez… Et ainsi, mobiliser en mémoire les concepts disponibles relatifs à la catégorie « restaurant ».

Pour être plus créatif, imaginez un concept de restaurant en vous focalisant non plus sur le lieu mais sur les futurs clients, sur l’environnement du futur restaurant ou encore les caractéristiques nécessaires à l’attraction de nouveaux clients ….
Vous faites probablement ainsi appel à des connaissances beaucoup plus larges et variées que précédemment.

La manière de poser ou d’adresser un problème est donc cruciale si l’on veut générer des idées nouvelles et originales.

Ce qui va stimuler la génération d’idées nouvelles, c’est la perception d’un problème nouveau… un problème qui peut relever d’une difficulté d’usage d’un produit existant ou d’un problème sociétal plus large comme la santé, l’énergie ou l’écologie.

Il s’agit donc de repérer un problème. Mais comment ?

L’entreprise Seb a recruté un anthropologue au sein de son pôle de recherche sur les articles culinaires. La démarche anthropologique consiste à observer de manière immersive les habitudes, par exemple en matière de cuisine, d’organisation des repas, dans différentes cultures et pays, afin d’identifier des sources d’idées d’innovation.

2. Deuxième point, les effets de la prise de risque sur la créativité.

Grâce à la psychologie des émotions, on sait que le fait de ressentir des émotions négatives comme la peur d’un échec aurait tendance à restreindre notre répertoire de pensée et à nous refermer sur la cause de notre émotion, par exemple l’évaluation du résultat par la hiérarchie.

Par contre le fait de ressentir des émotions positives favorise un répertoire de pensées et d’actions plus ouvert, ce qui permet de combiner des informations et des idées de manière créative et pertinente.

Il est donc essentiel de créer des conditions où il est réellement possible d’exprimer toutes idées, faire des associations originales, prendre des risques et proposer des idées qui se démarquent des propositions habituelles.

3. Enfin, en matière d’environnement favorisant la créativité, parlons par exemple de l’ambiance sonore.

Les personnes soumises à un niveau de bruit modéré (70 dB), caractéristique de celui que l’on peut trouver dans un café, font preuve de plus de créativité que les participants soumis à un bruit faible (50 dB) ou élevé (85 dB).

Une ambiance sonore modérée va générer un peu de distraction, ce qui favorise une pensée plus abstraite et un esprit plus ouvert susceptible de créer des connexions originales. Lorsque le bruit est plus important, il inhibe la réflexion et la capacité de traiter l’information, et donc engendre une perte de créativité.

D’une façon plus générale, l’endroit dans lequel les ateliers seront organisés augmentera la créativité. De plus en plus d’entreprises et d’écoles aménagent des lieux spécifiques pour ces activités. Un premier descriptif de mes visites vous intéresse ? Alors, le voici :

  1. parois vitrées pour ne pas se couper du reste de l’entreprise
  2. grands murs sur lesquels on peut écrire, dessiner
  3. multiples zones de travail, pour mener des réflexions en parallèle
  4. chaises, fauteuils confortables, tapis aux couleurs chaudes
  5. luminaires design, plantes vertes, citations inspirantes
  6. coté divertissement, jouets en bois pour se relaxer, machine à café, boissons, …
  7. et bien sûr plusieurs systèmes collaboratifs de travail. Adieu le paper-board, vive le smart board* ou le tableau numérique interactif, pour :
    • projeter des documents
    • contrôler les applications et l’ordinateur avec le doigt/stylet, directement sur la surface de projection (comme avec une tablette géante)
    • annoter numériquement les documents, fichiers, applications ou d’écrire sur des pages blanches façon paperboard
    • enregistrer les annotations et notes
    • partager en temps réel ou différé
    • travailler avec des participants distants …

4. Quelques pistes pour s’équiper en smart-board :

Et vous, pour votre entreprise, comment pourriez-vous augmenter la qualité de vos ateliers de créativité en appliquant un principe de cet billet ?

Vous avez aimé ce billet ?
Partagez-le pour le promouvoir.
C'est immédiat avec les boutons ci-dessous.
Merci d'avance.
Publicités