Introduction à la créativité

idéation
  • Vous souhaitez animer des démarches de créativité, de co-création à travers des ateliers dédiés mêlant des populations internes et externes à votre entreprise ?
  • Vous avez besoins d’exercices de créativité pour enrichir une séquence de travail ?
  • Vous souhaitez transformer des idées créatives en projets d’innovation ?

Alors ce billet est pour vous !

Créativité, qu’est-ce que ce mot recouvre ?

Points de vue sur la créativité

  • La créativité, c’est à la fois une compétence personnelle (lâcher-prise, acceptation des idées émises, ouverture aux idées des autres) et une compétence professionnelle particulièrement utile dans toute situation de changement (transformer les contraintes en opportunités, créer de nouvelles perspectives).
  • La créativité est une qualité que tout le monde possède, sous des formes diverses. Mais qui nécessite d’être développée et entretenue pour être à son maximum.
  • Pour Todd Lubart, la créativité est « la capacité à réaliser une production qui soit à la fois nouvelle et adaptée au contexte dans lequel elle se manifeste ».
  • Pour la psychologie positive, c’est la capacité à imaginer de nouvelles façons de faire les choses et de remettre en cause une situation insatisfaisante.
  • Pour Guy Aznar, chercheur spécialisé en prospective sociale et en créativité, c’est « l’aptitude à produire des solutions nouvelles, sans utiliser de processus logique, mais en établissant des rapports d’ordre lointain entre les faits ».

Les 3 temps de la créativité

  1. Quitter le réel. Par exemple, lorsqu’on cherche des idées à propos d’un sujet à résoudre, on va chercher des solutions dans son univers de référence (ses études, expériences, collègues, ..). Rester dans cet environnement connu est sain mais ne permet généralement pas d’être créatif
  2. Déstructurer la réalité. Pour cela, il faut aller chercher un stimulus extérieur, qui se doit d’être le plus éloigné du sujet à résoudre (exemples : photo de paysage, objet, …)
  3. Etablir une connexion. Il s’agit de réaliser un croisement entre le point à résoudre et le stimulus. C’est cette étape de collision entre l’imaginaire construit grâce au stimulus et le sujet à résoudre, bien ancré dans la réalité. C’est cette percussion entre imaginaire et réalité qui permet de faire émerger de nouvelles idées.

Et dans la vraie vie de l’entreprise ?

Dans la réalité professionnelle, il est bien difficile d’effectuer ce détour créatif : force des habitudes, jugement des autres et auto-censure, peur de quitter sa zone d’expertise, … Utiliser les méthodes créatives en entreprise implique d’installer l’état d’esprit suivant :

  • Accepter de rester dans le flou, de ne pas tout comprendre, de ne pas comprendre tout de suite
  • Avoir confiance dans le groupe et dans le processus créatif et rester persuadé que des solutions émergeront
  • Accepter le fait que les idées émergeront peut-être en dehors de la séance de travail, quelques jours ou semaines plus tard …indépendamment de sa volonté, comme un flash

Enfin, la créativité en entreprise se base sur les principes suivants :

  • Les techniques créatives sont utiles lorsqu’on n’a plus d’idées ou lorsqu’on souhaite chercher des idées différentes que celles généralement exprimées. C’est à ce moment que l’on a besoin de méthodes pour ouvrir de nouvelles pistes et aller au-delà des idée-réflexes et autres idées déjà bien connues
  • Les techniques créatives utilisent souvent le jeu, le ludique. Ce n’est pas une finalité, c’est un détour pour pouvoir lâcher le mental et ainsi créer des associations d’idées imprévues. C’est une façon de faciliter la phase 2 « déstructurer la réalité » et de la rendre plus efficace
  • Les contraintes sont souvent très nombreuses en entreprise (moyens, délais, compétences, …). Elles sont souvent prises comme un prétexte pour « faire comme d’habitude » ou « ne rien faire ». Au contraire, il faut utiliser cette contrainte comme un moyen de forcer la créativité à condition de la retourner et de la transformer questionnement :
    1. Comment faire pour résoudre ce défi, avec cette contrainte comme étant une donnée de départ ?
    2. Quelles sont toutes les possibilités pour résoudre ce défi, indépendamment de ce que nous impose cette contrainte) ?

Lien entre créativité et innovation

Si la créativité est la capacité à émettre des idées en quantité, ce n’est qu’un aspect de l’innovation. Sans mise en œuvre, sans transformation en réalité tangible, les idées restent des concepts théoriques, en l’air et ne servent à rien.

De plus, la compréhension des besoins des utilisateurs, bien avant les phases de créativité, est particulièrement critique pour répondre à un besoin réel. Rien de pire que de répondre à un problème qui n’est pas le bon !

Dans ce même esprit, pour Tim Brown – l’inventeur du design thinking – l’idéation est une activité de génération des idées et englobe également le prototypage et les tests avec les utilisateurs en contexte réel : « L’idéation est le processus de générer, développer et tester des idées qui peuvent aboutir en des solutions. ». Une idée ne vaut que si elle correspond à un besoin réel et qu’elle est améliorée avec des contacts et des feed-backs d’utilisateurs réels.

En réalité, la créativité accompagne chaque étape du processus d’innovation, lors de la compréhension des besoins, puis en phase de production de réponses et enfin lors de la mise en production.

Et vous, à la lecture de ce billet, quelle est votre représentation de la créativité ?

Vous avez aimé ce billet ?
Partagez-le pour le promouvoir.
C'est immédiat ci-dessous.
Merci d'avance !
Publicités