Découvrir l’approche Lean Startup

Affiche de restaurant

70% des startups qui réussissent commercialisent un produit différent de l’idée de départ !

L’erreur du business plan parfait

Jusqu’à récemment, il était commun pour un créateur d’entreprise de commencer par rédiger un business plan, c’est-à-dire un document décrivant son projet, tant sur le contenu que sur les gains financiers espérés … sur une période de 3-5 ans.

L’expérience a montré que bien souvent, les hypothèses formulées dans ce document ne survivent pas ou peu à la confrontation avec la réalité du marché. Ni la 1ère année du business plan … et encore moins la 5ème !

En réalité, une entreprise en création / une startup n’est pas la version réduite d’une grande entreprise.

C’est une structure temporaire organisée pour un business model, c’est-à-dire une activité rentable, durable et qui dispose d’un potentiel de croissance.

Pour découvrir un nouveau business model, il faut le faire avec méthode. Le Lean Startup fournit un cadre qui structure et facilite cette recherche.

Revue des 3 principes fondamentaux.

Principe n°1 : décrire son activité sur une page, pour disposer d’un point de départ

Plutôt que de rédiger un business plan complet, il est plus rationnel d’admettre que les données disponibles par le porteur de projet sont au mieux des hypothèses, que l’on doit tout d’abord compiler sur un document-type, par exemple le business model canvas.

Principe n°2 : tester scientifiquement chaque hypothèse, pour développer un produit minimum viable

Maintenant que les hypothèses de départ sont clairement partagées, il est grand temps de les confronter le plus rapidement possible avec la réalité, c’est-à-dire avec des clients / partenaires / acheteurs potentiels pour obtenir leur feed-back.

L’objectif de chaque série de rencontres avec ces interlocuteurs est de pouvoir en tirer des enseignements :

  • ajuster lorsque les hypothèses sont plutôt validées et
  • pivoter, c’est-à-dire changer plus radicalement lorsque les hypothèses sont invalidées.

Principe n°3 : utiliser chaque série de rencontres avec les clients pour développer progressivement un produit / service minimum.

Plutôt que de lancer une étape longue de développement, l’idée est d’atteindre le stade du produit minimum viable (MVP, minimum viable product) par itérations successives. Ce qui est visé, ce n’est pas un produit complet, mais le strict minimum qui déclenche l’utilisation ou la vente du produit.

Finalement, utiliser le Lean Startup pour démarrer une activité, c’est tout simplement explorer de façon méthodique

En effet, il s’agit bien d’une méthode de démarrage d’activité, qui se base sur des séries successives de validation d’hypothèses auprès de clients potentiels. Ce qui est visé, c’est d’obtenir un produit / service le plus adapté possible au marché.

L’avantage de cette approche réside dans la confrontation rapide avec le marché … ce qui a un effet immédiat sur la modestie « notre idée est tellement géniale que tout le monde se l’arrachera » !

Vous avez aimé ce billet ?
Partagez-le pour le promouvoir.
C'est immédiat avec les boutons ci-dessous.
Merci d'avance.