La résolution créative de problème, technique efficace pour aborder un nouveau challenge

Genève

Les techniques créatives sont particulièrement efficaces pour augmenter drastiquement le nombre et la qualité des idées. Pourquoi ne pas les utiliser de façon structurée pour aborder efficacement tout nouveau challenge ?

C’est ce que propose la résolution créative de problème, creative problem solving en Anglais

Vous devez connaître la résolution créative de problème !

En effet, non seulement elle crée des opportunités inattendues et novatrices mais elle s’adapte également à tout type de challenge, qu’il soit personnel ou collectif.

Cette technique d’origine américaine a été formalisée dans le livre « Applied imagination » d’Alex Osborn en 1953. Elle a ensuite été enrichie par travaux plus poussés menés avec Sid Parnes. Tous les deux étant publicitaires, la méthode est bien plus dynamique que les approches traditionnelles. Le flambeau est repris par l’Université de Buffalo (Etats Unis) qui mène des recherches en matière de créativité.

Les mots ont leur sens

Lorsqu’une méthode prétend « résoudre » un problème, il est intéressant d’en avoir la définition. Ici, résoudre signifie obtenir une solution qui remplisse les objectifs fixés.

Avec le mot « créativité », on sous-entend techniques créatives pour disposer de solutions réellement nouvelles.

Enfin, le mot « problème » fait référence à tout challenge, défi ou opportunité, ainsi toute difficulté, impasse à résoudre.

Une approche en 7 étapes :

  1. Analyse de la situation.
  2. Description de la vision, du résultat attendu, idéalement formulé de façon positive et ambitieuse
  3. Formulation du défi, c’est-à-dire de l’écart entre la situation actuelle et la vision. Exemples : « Comment faire pour … afin de … » ou « quelles sont toutes les façons de … ».
  4. Utilisation de diverses techniques créatives pour identifier des idées
  5. Sélection des pistes les plus intéressantes et explicitation de quelques solutions. La méthode conseille de rédiger une fiche par solution, pour pouvoir être facilement partagée et améliorée.
  6. Identification des actions nécessaires à l’engagement des personnes directement et indirectement concernées par les solutions. C’est une phase de préparation de la conduite du changement. Cet outil gratuit vous facilite la tâche, profitez-en : http://wp.me/P5KJrq-Ak
  7. Rédaction et suivi des plans d’actions.

En réalité, chaque étape inclut un double mouvement

  • Divergence, pour rechercher le plus grand nombre d’idées
  • Convergence, afin de sélectionner et choisir les pistes les plus prometteuses

Il s’agit bien de 2 modes cognitifs distincts, qu’il faut appliquer de façon successive à chacune des 7 étapes présentées ci-dessus.

D’habitude, on a tendance à juger très vite une idée et à la rejeter quelques instants après sa formulation. En mode divergence, il convient au contraire de rebondir et d’enrichir une première piste d’idée.

C’est ce double mouvement qui est le plus difficile à opérer. La présence d’un facilitateur améliorera la séparation de ces deux moments et sera le garant du succès de cette méthode.

Ces billets sur la créativité devraient vous intéresser.

Utilisez la résolution créative avec les méthodes Lean Start-up, Design Thinking, C-K et ISMA360 pour en booster les résultats.

Vous avez aimé ce billet ?
Partagez-le pour le promouvoir.
C'est immédiat ci-dessous.
Merci d'avance !