Open lab, le point de vue de l’architecte

Restaurant

Les billets précédents vous ont probablement donné envie de mettre en place un open lab.

Si c’est le cas, il convient maintenant de réfléchir aux différentes fonctions que cet open lab pourra couvrir.

Ce billet devrait vous aider à structurer un tel espace en 9 zones distinctes, selon le travail réalisé par Véronique Hillen dans son livre blanc « 101 repères pour innover ».

Salon d’accueil

Un espace pour se rencontrer comme si on était chez soi. Pourront donc s’y croiser les membres des projets et également d’autres personnes, de façon à multiplier les rencontres imprévues et les conversations improbables. Dans le cas de Museomix, par exemple, le salon disposait :

  • Espace d’affichage des différentes thématiques
  • Point Information, de rencontre, et de départ des visites guidées
  • Plan général de l’open lab

Espace pour les projets

Idéalement, chaque projet devrait disposer d’un espace dédié (une salle, un îlot représenté par des panneaux amovibles, …). L’important est que l’équipe puisse afficher les informations liées à sa raison d’être : problématique, pour qui innover, pour quoi faire, les solutions proposées et les résultats des tests,…

Immersion rapide des membres de l’équipe, communication efficace avec tout visiteur, transparence vis-à-vis des autres collègues n’appartenant pas à l’équipe.

Si le panneau blanc, le paper-board, post-it sont des éléments incontournables, l’important est que l’équipe personnalise elle-même son espace, ce qui sera très révélateur de son investissement (émotionnel) et de sa dynamique.

Un exemple concret de Museomix, un sprint de l’innovation en images ici où chaque équipe disposait des équipements suivants :

  • 1 table spacieuse pour 6 personnes, dimensions : 3 m x 1 m
  • Des séparations visuelles, hauteur : 1,5 m
  • De multiples petits espaces de rangement et/ou de travail
  • 1 espace sous clef pour déposer les affaires de valeur
  • De grandes parois d’affichage et de travail. A peindre avec une peinture aimantée, sur laquelle il est possible d’écrire au feutre effaçable.

Salle de brainstorming

Si l’espace projet doit être propre à chaque équipe, il est tout à fait envisageable de mutualiser la salle de brainstorming, qui pourra de ce fait être équipée de tous les outils et jeux nécessaires au développement d’un état d’esprit d’exploration collective.

Bibliothèque

Une bibliothèque permet d’accéder à une source d’inspiration très utile en créativité. A mettre à la disposition des participants une liste de personnages historiques, de success stories, des objets inspirants, … ou utiliser cet outil gratuit

Matériothèque

De la même façon que la bibliothèque, les matières inspirent et aident à la créativité. Elles permettent également de donner naissance à des maquettes même rudimentaires, en carton, papier, tissu ou même numériques (logiciel de prototypage d’une application informatique, par exemple).

Atelier

Si une maquette donne forme à une idée, le prototype lui donne vie. Et dans ce cas, un atelier est nécessaire (type fablab). Ce qui permet aussi de réconcilier le mental (solution à apporter à un problème réel), l’imaginaire (créativité, projection) et les émotions (les méthodes sensibles).

Un exemple concret lors d’un sprint de l’innovation en images ici et pour en savoir plus sur le prototypage / making, lisez cette série sur Museomix

Exemple réel dans le cadre de Museomix :

  • Divers espaces de travail, de stockage et de rangement sécurisés pour le matériel sensible.
  • A minima: 1 espace sécurisé sous-clef pour entreproser le matériel de valeur.

Espace de détente

Et oui il en faut 1 ! Personne n’est concentré pendant 8h. D’autant que ces moments de pause, de détentes sont de puissants agents de créativité, de cohésion d’équipe et d’émergence / incubation des idées…. la sérendipité n’est pas loin. Pour en savoir plus, lisez ce billet sur l’émergence.

Espace repas

Puisque les séances créatives creusent, une cuisine sera nécessaire, d’autant qu’elle renforcera la créativité, les rencontres informelles et donc l’émergence d’idées.

Espace cool

Pour qu’une technique sensible fonctionne au mieux, les esprits doivent être apaisés et préparés au lâcher-prise et à la capacité d’imagination. C’est l’objectif de cet espace, qui peut aussi permettre de travailler sans bruit.

Si les espaces ont un impact très net sur la dynamique d’équipe, ils ne sont qu’un lieu pour exploiter les informations provenant des utilisateurs. Observer, interviewer, tester, voici les techniques de base de l’innovation.

Pour en savoir plus, ce billet consacré à la créativité devrait vous intéresser.

Ces exemples chez BNP Paribas illustrent parfaitement le contenu de ce billet.

Vous avez aimé ce billet ?
Partagez-le pour le promouvoir.
C'est immédiat avec les boutons ci-dessous.
Merci d'avance.