Les grandes banques en mode open innovation

L'innovation ouverte et les banques

Les grandes banques attirées par les start-up n’ont jamais été aussi nombreuses. Plutôt que de les racheter, elles choisissent désormais de les cueillir au berceau dans une démarche dite d’open innovation (innovation ouverte).

Avant de vous présenter l’open innovation, voici ce que font 3 acteurs majeurs du marché français : BNP Paribas, Société Générale et le Crédit Agricole.

Les grandes banques en mode open innovation

Est-ce par insuffisance d’innovation interne que ces établissements s’appuient sur le dynamisme et l’agilité de petites structures ? A vous de juger.

BNP Paribas ouvre plus de 3 000 m² dédiés à l’innovation, We Are Innovation

Le premier objectif de ce lieu est de favoriser la croissance des start-up – clientes ou non de la banque – en leur proposant des espaces de coworking (1 à 10 postes par start-up pour des contrats de 3 à 24 mois), des salles de réunion et espaces de conférences et même un espace de prestige pour y signer les premiers contrats.

La seconde ambition vise à héberger les start-up sélectionnées pour le programme Innov&Connect de BNP Paribas.

Ce programme, c’est dix entreprises clientes de BNP Paribas qui ont lancé un appel à candidatures de start-up sur des problématiques qui leur sont propres.

Après sélection et discussion, des couples sont formés (start-up + entreprise) pour travailler pendant plusieurs mois sur un projet d’innovation intéressant les deux partenaires. Par exemple, le laboratoire pharmaceutique Pierre Fabre est associé à la start-up Feeligreen, disposant d’un dispositif médical innovant conçu pour diffuser activement des médicaments et actifs à travers la peau.

Qu’est-ce qui peut pousser BNP Paribas à investir 10 millions d’euros sur trois ans dans We Are Innovation ?

Quelques pistes de réponses :

  1. La banque pense que l’innovation est un vecteur fort de croissance pour les entreprises et qu’elle a intérêt à renforcer son soutien à l’entrepreneuriat innovant et donc à ses clients
  2. La banque finance 3/4 des Etablissements de Taille Intermédiaire de France et accompagne plus de 1000 startups dans ses Pôles Innovation, elle souhaite donc favoriser leur croissance respective …et la sienne
  3. L’Atelier BNP Paribas, la structure de veille technologique de la banque, fournit des prestations de conseil en stratégie numérique pour des clients, au sein de BNP Paribas et également en dehors. Les start-up et les ETI sont donc des clients « captifs ».

La Société Générale devient le premier partenaire de PLAYER, l’incubateur d’innovation collective

Un incubateur d’entreprises est une structure d’accompagnement de projets de création d’entreprises. L’incubateur peut apporter un appui en termes d’hébergement, de conseil et de financement, lors des premières étapes de la vie de l’entreprise. Cf. billet sur Innogex, l’incubateur du Pays de Gex.

À la différence d’une pépinière d’entreprises, un incubateur s’adresse à des sociétés très jeunes ou encore en création, et leur propose un ensemble de services adaptés.

Player a vocation à rassembler une communauté d’acteurs du changement aux profils variés – startups, entrepreneurs sociaux, artistes numériques, chercheurs, prospectivistes, grandes entreprises – qui unissent leurs compétences et leurs savoir-faire pour créer les conditions d’une innovation collective et ouverte sur la société.

Quelles raisons sont annoncées par cette grande banque pour se lancer dans ce type d’investissement ?

  1. Pouvoir immerger certains de ses collaborateurs au sein-même de ce lieu afin de partager les expérimentations et d’accéder directement aux communautés de l’écosystème
  2. Bénéficier d’un partage d’expérience en termes d’aménagement et d’animation d’un lieu d’innovation
  3. S’ouvrir à d’autres approches, visions et méthodes de travail pour contribuer à l’accélération de la transformation digitale de l’entreprise


Crédit Agricole ouvre Le Village, lieu de coopération dédié aux startups

Le Crédit Agricole, ainsi que de grandes entreprises ont créé ensemble un lieu entièrement consacrés au développement économique et à l’accompagnement de projets innovants.

Sur 4 500 m², le Village héberge jusqu’à 100 startup, qui pourront bénéficier de la proximité de grandes sociétés qui y sont également installées.

La particularité de ce lieu, c’est le rôle joué par les grandes entreprises : elles s’engagent concrètement auprès des jeunes entrepreneurs, en leur fournissant une aide directe à l’installation et un accompagnement sur les projets, grâce à leur expérience et à leurs expertises. Cette collaboration n’entraîne aucune obligation en termes de capitaux ou de participation aux résultats financiers, les startups restant maîtresses de leur avenir.

Parmi les grandes entreprises, on retrouve les grands acteurs des technologies (HP, IBM, Microsoft, Orange, Philips, …), qui recevront en retour toute la dynamique d’innovation naturellement fournie par les startups.

Ici encore, le Crédit Agricole n’investit pas à fonds perdus dans cette opération :

  1. Sa filiale, Crédit Agricole Immobilier, a assuré la réhabilitation de l’immeuble qui accueille Le Village. Elle développe aussi sa compétence en matière de gestion et d’animation de ce type de communautés
  2. Une autre filiale, la Caisse d’Assurances Mutuelles du Crédit Agricole (CAMCA), assure les Start-up avec des contrats fabriqués sur-mesure pour le Village. Elle reste en contact avec cet écosystème pour rester agile et profiter de la proximité des start-up pour être davantage en prise avec les clients
  3. Le concept du Village est appelé à essaimer partout en France et dans le monde, afin de donner aux startups Françaises les moyens de leurs ambitions à l’échelle de la planète. Des premières pistes sont à l’étude à New-York et Hong-Kong, ce qui ne manquera pas de contribuer à l’image de marque de cette banque

Et vous, que votre entreprise soit une banque ou non, comment pouvez-vous vous inspirer de cet article pour vous rapprocher d’acteurs externes innovants ?

Vous aimerez également ce billet : l’open innovation, une tendance de fond

Vous avez aimé ce billet ?
Partagez-le pour le promouvoir.
C'est immédiat grâce aux boutons ci-dessous.
Merci d'avance.
Publicités