La pensée divergente en créativité

L'art de produire des idées

Après avoir défini la créativité et présenté le processus créatif, ce billet propose un approfondissement sur la phase de divergence.

Diverger, c’est produire le maximum d’idées pour espérer trouver des pistes percutantes. C’est donc une étape cruciale du processus créatif.

A ce propos, voici un outil gratuit relatif à la production d’idées.

Les règles d’or de la divergence se résument par les 4 lettres CQFD 

  • C, Censure interdite : on suspend, on diffère le jugement
  • Q, Quantité d’abord : on vise la qualité par la quantité
  • F, Farfelu souhaité : on cherche les idées inédites
  • D, Démultiplication : on combine les idées

Le préalable à toute phase de divergence, c’est la purge des idées connues. Les idées créatives n’émergent qu’une fois les lieux communs exprimés.

Techniques dynamiques de divergence

Cette 1ère série de techniques est dite « dynamique » car caractérisée par la vitesse :

  • L’outil le plus connu est le brainstorming, où l’on va associer des mots, des images, des idées pour produire un grand nombre d’idées
  • Puis on peut décider de « casser le problème », c’est-à-dire aborder le problème sous plusieurs points de vue
  • On peut aussi utiliser le hasard, en tirant au sort des mots pour produire des collisions inattendues avec le sujet à traiter.
  • 2 outils gratuits à tester : http://wp.me/P5KJrq-mJet http://wp.me/P5KJrq-Ak

La 2ème série de technique est dite « sensible ». Ici, l’imagination a toute son importance. Ce sont les sensations et les images qui sont recherchées :

  • Les techniques projectives, où l’on demander aux participants de se laisser inspirer par des supports tels que des photos abstraites, collections d’arbres, jeu de cartes symboliques, …
  • Les rêves éveillés, également appelés rêveries imaginaires. On divise le groupe en 2 et on demande aux « rêveurs » d’imaginer une histoire, autour du thème à traiter. Ils vont improviser, guidés par l’animateur. L’autre partie du groupe, les « réalisateurs » va noter en silence l’histoire racontée par les rêveurs. C’est à partir du debriefing de leurs notes que démarrera le travail d’exploitation
  • L’expression graphique, via des dessins, sculptures, modelages, collages, …

Points clés

D’une façon générale, Il est plus puissant de faire 3 séances de 20 minutes, avec des méthodes différentes que 1 séance de 60 minutes, avec la même méthode. Multiplier les techniques permet également de s’adapter à chaque style de personnalité.

Et comme la créativité se travaille, voici quelques exercices quotidiens :

  • Rentrer chez soi par un chemin inconnu
  • Démarrer une collection (pierres, feuilles, …)
  • Utiliser une couleur que vous n’aimez pas
  • Se doter d’un carnet + stylo pour noter systématiquement chaque idée qui passe
  • Au restaurant, choisir un plat encore jamais essayé
  • Demander à des enfants comment ils solutionneraient un problème
  • Estimer spontanément une distance, un délai

Et vous, que pensez-vous de cet article ?

Vous voulez connaitre la suite ? Lisez la phase d’émergence en créativité et la résolution créative de problèmes.

Cet article, consacré à l’innovation participative, devrait également vous intéresser.

Ainsi que celui-ci

Vous avez aimé ce billet ?
Partagez-le pour le promouvoir.
C'est immédiat ci-dessous.
Merci d'avance !
Publicités