La convergence, étape de la créativité

Le billet précédent a approfondi la phase d’émergence, étape passive d’enrichissement des idées. Il est désormais temps de converger, pour sélectionner les idées les plus prometteuses.

Les règles de la convergence :

  • Demeurer positif et constructif
  • Rester ouvert
  • Considérer les objectifs
  • Renforcer les idées
  • Prendre en compte la nouveauté

Trucs et astuces

D’une façon générale, en phase de convergence, on n’élimine aucune idée :

  • Une idée peut permettre de rebondir sur une autre, plus puissante
  • On conserve les idées au « réfrigérateur », pour une utilisation ultérieure

Même si une idée en tant que telle n’a pas été utilisée, elle a permis à tous les participants de s‘enrichir, de rebondir, puisqu’elle aura été entendu par tout le monde. Finalement, ces idées ont contribué à créer une ambiance, à ouvrir des portes dont tout le monde a pu bénéficier, à sa façon et selon sa propre écoute / orientation / préférence.

Lorsqu’on se trouve face à une idée « pauvre » (un seul mot sur un post-it, par exemple), l’animateur peut demander au groupe de le combiner avec une autre idée, pour recomposer un concept plus fort, plus puissant. De même, si une idée « saugrenue » est difficilement utilisable en l’état, là-encore l’animateur peut poser rapidement la question au groupe : « qu’est-ce que ça vous évoque par rapport au sujet ? » afin d’obtenir une idée plus aboutie.

Quelques outils simples de convergence

  • Classement conceptuel des idées, par thème
  • Sélection multicritères, à l’aide de critères de sélection et de pondération mathématique
  • Sélection de mots-clefs, où l’on demande à chaque participant de n’entourer que les points les plus forts de son argumentation, de ses idées.
  • Le test du papillon, utilisé notamment en design thinking. Ce choix des idées est non-scientifique et non-individuelle, puisque chaque membre de l’équipe sélectionne, sans se justifier, la solution qu’il privilégie. La justification de cette méthode repose sur le fait que chaque équipier a enregistré de très nombreuses information, émotions et compréhensions des besoins des utilisateurs. Cette mémoire est plus puissante que les grilles classiques de sélection basées sur des critères pseudo-rationnels

Outils plus élaborés de convergence 

  •  Les 4 couleurs, où l’on va classer les idées en 4 catégories, par zones de couleur (Rouge Jaune Vert Bleu)
  1. Rouge : pour les idées hors du cadre de référence, en rupture.
  2. Jaune : pour les idées jugées irréalistes, impossibles
  3. Bleu : pour les idées simples à mettre en œuvre, aux coûts et risques limités
  4. Vert : pour les idées qui renforcent ce qui existe déjà, dans une logique d’amélioration continue
  • Enfin, dernier outil de convergence : le pitch (présentation orale de quelques minutes, devant un public), qui est un excellent exercice pour faire apparaitre le plus important et donc réduire les options.

Et vous, dans quelles situations allez vous mettre en œuvre les techniques de convergence ?


Vous avez aimé ce billet ?
Partagez-le pour le promouvoir.
C'est immédiat ci-dessous.
Merci d'avance !