Les compétences en innovation, par Laurent Kirsche

Pour cet article invité, innovecteur a donné la parole à un expert en facteur humain. Écoutez ou lisez son message !

Production Music licensed through http://www.evokemusic.ai

Retrouvez ce podcast sur votre plateforme préférée en cliquant là


Laurent est un expert en facteur humain,

une expertise qu’il a eu l’occasion de mettre en œuvre dans l’industrie automobile pendant plus de 20 ans.

Laurent tout d’abord mené des travaux de recherche et des projets d’innovation avec pour objectif d’améliorer l’expérience à bord des véhicules.

Puis il a mené des activités de marketing stratégique telles que l’étude des dynamiques et des structures des marchés et l’analyse du potentiel de développement de marques à l’international.

Le point commun entre ces deux domaines d’activité, c’est la capacité à construire une vision moyen/long terme et à mettre en œuvre un leadership capable de favoriser des idées nouvelles dans un environnement ouvert, pluridisciplinaire et respectueux des individus.

Aujourd’hui Laurent propose aux entreprises de les aider à exploiter le potentiel des facteurs humains pour la création de valeur sur toute la chaîne qui va de l’offre (recherche et innovation) jusqu’à la demande (analyse des marchés, positionnement vis-à-vis de la concurrence) sans oublier le management des compétences.

Contact : https://www.linkedin.com/in/laurent-kirsche/


Compétences nécessaires à l’innovateur

  • Curiosité et ouverture
  • Réflexion sur des horizons temporels différents, à court, moyen et long-terme
  • Gestion de l’incertitude et confort avec l’inconnu
  • Gestion de l’échec et la capacité à en tirer des enseignements
  • Capacités de communication auprès de publics différents

Feedback par rapport au référentiel innovecteur.com/certification

Compétences techniques

  • Produit : améliorer le rythme et le succès des lancements de nouveaux produits en faisant preuve d’une grande compréhension des besoins des clients
  • Capacités : évangéliser les acteurs, à définir de nouvelles approches et installer de nouvelles façons de penser. Elles sont mises en œuvre par des personnes jouant le rôle de porte-parole
  • Activités : cherchant à réaliser des connexions avec des start-up et créer de nouveaux business en formant des partenariats, en réalisant des investissements directs et en incubant de nouvelles entreprises distinctes de l’entreprise principale, y compris le développement de nouveaux business models

Compétences comportementales

  • Cohérence entre les valeurs et les actions de l’entreprise    
  • Développer ses compétences propres et élargir ses connaissances
  • Aborder son rôle avec intégrité et développer sa propre réflexion autour des thématiques de l’innovation responsable et du développement durable

Compétences self-managériales

  • Conscience des trois niveaux du management et de l’évaluation : individu, entreprise et société
  • Valeurs efficacité – audace – agilité vs. dévouement – solidarité – humilité
  • Coaching, mentoring et co-développement

Compléments

Ce modèle de compétences doit également inclure :

  • une dynamique en fonction de la maturité de la personne, probablement très techniques en début de carrière et plus orientées soft skills par la suite
  • une gradation entre les compétences à maitriser et celles à connaitre
  • des comportements (savoir-être) qui traduisent dans la réalité les compétences acquises

En conclusion, le management responsable de l’innovation nécessite de la part de ses acteurs une prise de conscience forte et une volonté appuyée de développer une démarche qui tienne compte des impacts potentiels de toute innovation.


Pour aller plus loin :

1/ Découvrir les enjeux du management responsable de l’innovation, un document de plus de 90 pages à télécharger !

2/ Le livre « Du produit innovant au management responsable de l’innovation » 


Vous avez aimé ce billet ? 
Partagez-le pour le promouvoir. 
C'est immédiat avec les boutons ci-dessous. 
Merci d'avance.