Dernière ligne droite pour Museomix, le marathon créatif des musées

Artiste peintre Deny Lavoyer

Museomix, c’est du 11 au 13 novembre 2016.

Venez vous rendre compte des résultats et essayer les prototypes, dès dimanche 13 novembre à partir de 16h. Gratuit !

Venez nous rencontrer en Suisse : http://www.museomix.ch/fr/ ou dans le monde : http://www.museomix.org/

Museomix, ça ne vous dit rien ? Séance de rattrapage avec le 1er billet sur Museomix

2 jours avant le démarrage, les facilitateurs procèdent aux derniers réglages

Difficile d’affirmer que tout est calé, le planning précis des 3 jours est encore dans le four ! Quelques conseils si vous aussi, vous devez assurer le coaching d’une équipe, alors que les zones d’incertitude sont encore bien présentes !

Se focaliser sur les fondamentaux

Le plus important est de se focaliser sur les enjeux essentiels de l’évènement, notamment en se raccrochant aux livrables-clés à produire … et à l’expérience que l’on souhaite faire vivre aux participants.

Sécuriser ses propres outils solides

A quelques jours d’un évènement aussi important, il est trop tard pour se lancer dans l’improvisation. Alors, quels sont les outils que l’on maîtrise et que l’on utilise presque par réflexe ? Ce sont ceux-ci qui devront constituer l’ossature de l’intervention.

Et pour profiter de cette mise en situation bien réelle, choisir 1 ou 2 séquences à expérimenter, pour bénéficier d’un feed-back réel… et améliorer ainsi sa pratique.

Dans mon cas, le Design Thinking et les techniques créatives devraient me permettre de structurer 80% des 3 jours d’ateliers …

Pour le reste du temps, faire confiance aux autres

Comme sur une scène de théâtre, tout le monde a préparé sa partition et a fait de son mieux pour apporter le meilleur de sa compétence.

Dans notre cas, les facilitateurs peuvent faire confiance à l’équipe d’organisation, aux experts et aux communicants. Si 6 facilitateurs s’occuperont directement des équipes, une quarantaine de personnes s’activeront autour : équipe d’organisation, animation, photos et réseaux sociaux, les experts techniques, l’équipe logistique (repas, décorateurs, accueil), … ainsi que tous les autres bénévoles.

Se préparer à la rencontre avec les participants

Organisateur du temps et de l’espace, le facilitateur doit mettre en place le cadre et poser certains paramètres (objectifs, critères de succès, …). Mais sans sur-remplir cet espace, au risque de ne laisser aucune place pour les participants.

Le point-clé sera le juste équilibre entre :

  • la tâche, c’est-à-dire le contenu, les livrables et le planning à respecter
  • la relation humaine et l’attention à l’autre

Finalement, le plus important à ce stade est de se préparer à la rencontre pour recueillir les attentes et besoins de chacun, individuellement.

Comment vais-je permettre à chacun de trouver sa place, telle est la question !

Et vous, comment allez-vous vous préparer à votre prochain atelier ?

Ce billet sur l’empathie au service du Design Thinking devrait vous intéresser.

Et ce billet devrait également vous intéresser : En quoi un marathon créatif illustre les tendances à venir du monde du travail ?

Vous avez aimé ce billet ?
Partagez-le pour le promouvoir.
C'est immédiat ci-dessous.
Merci d'avance !
Publicités