Choisir son domaine d’innovation à l’aide de la méthode ISMA360

MAMAC de Nice

Ce billet prolonge le précédent sur le thème de la méthode ISMA360. Il est très largement inspiré de l’ouvrage de Dominique Vian, la boussole de l’entrepreneur innovant.

Ce billet propose de caractériser la nouveauté, c’est-à-dire l’idée à la base du projet innovant

Cela revient finalement à se poser les deux questions suivantes :

  1. En tant que porteur de projet, quels sont les éléments différents et distinctifs dont je dispose ?
  2. Qu’est-ce que ces caractéristiques permettent de résoudre comme problème ?

Par invention, on entend ici toute idée, intuition, nouvelle technologie, nouveau business model ou toute nouvelle façon de combiner des éléments connus.

Une nouveauté présente des caractéristiques.

Exemple fictif de caractéristiques pour une « fleur à croissance rapide » :

  • croissance en 30 minutes
  • belle fleur
  • tige de 30 cm, …

Préciser le contexte de référence

En se basant sur l’ensemble des caractéristiques de la nouveauté, il est possible de définir le contexte de référence, l’univers dans lequel prendra place l’idée.

Dans le cas de la « fleur à croissance rapide », le contexte correspond au secteur consistant à faire pousser des fleurs, soit l’horticulture.

Définir le rôle de l’invention

Certaines caractéristiques peuvent être distinctives. Il s’agit des caractéristiques que les autres produits / services du marché n’ont pas. Dans le cas de « fleur à croissance rapide », la croissance en 30 minutes serait une caractéristique distinctive.

A partir des caractéristiques distinctives, il est devient possible de définir le rôle de l’invention. Dit autrement, il s’agit de préciser le problème résolu par l’invention (ce que permet de faire l’invention).

Dans le cas de la « fleur à croissance rapide », le rôle pourrait se défini ainsi : faire pousser plus vite.

De plus, le repérage des caractéristiques distinctives facilite l’évaluation de la capacité de protection de l’invention. Est-il possible de protéger légalement la caractéristique ou, au contraire, est-elle facilement imitable ? C’est un point important si le porteur de projet souhaite commercialiser son produit / service.

En déduire le domaine de l’innovation

Le rôle et le contexte, tous les deux définis précédemment, délimitent le domaine de l’innovation, c’est-à-dire à la fois l’espace de conception de l’innovation et le marché potentiel de l’idée.

Dans le cas de la « fleur à croissance rapide », le domaine de l’innovation serait l’horticulture à croissance rapide.

Le domaine de l’innovation trace les contours de l’espace cognitif du porteur de projet et donc fixe le champ des informations qui l’intéresse. Calibrer cet espace est donc important et dépend du choix du porteur de projet :

  • Si le domaine de l’innovation est très abstrait, l’espace d’innovation sera large et les informations à traiter nombreuses, ce qui peut amener à englober des données étrangères au marché auquel peut prétendre l’invention.
  • Si le domaine de l’innovation est très resserré, alors l’espace d’innovation sera étroit, les informations à traiter plus digestes mais le risque est de ne pas tirer profit de tout le marché potentiel

ISMA360 démarre donc avec la nouveauté, c’est-à-dire l’idée du porteur de projet.

Encore faut-il est capable de la caractériser avant d’en déduire toutes les applications possibles. C’est l’objet du billet suivant.

Pour aller plus loin :

Vous avez aimé ce billet ?
Partagez-le pour le promouvoir.
C'est immédiat avec les boutons ci-dessous.
Merci d'avance.
Publicités