La fonction innovation, au cœur d’un réseau interne et d’un eco-système externe

Le billet précédent a présenté le modèle de représentation de la fonction innovation.

Approfondissons ici l’axe des parties prenantes, avec ses 2 ouvertures, vers l’interne et en direction de l’externe

Axe parties prenantes

Axe parties prenantes

 

 

 

 

a) Vers l’interne

En interne, au sein de l’entreprise, la fonction innovation sert de catalyseur des énergies entre les équipes. Elle joue le rôle de communicant interne, d’évangélisateur. Elle est ainsi un agent du changement, dont le but est d’inciter à davantage de collaboration pour innover.

Avec ses salariés, le/la responsable innovation fait appel à ses propres ressources, curieuses, engagées et prêtes à collaborer, et pour certains, à terme, capables d’intraprendre, c’est-à-dire de prendre spontanément le leadership dans de projets innovants.

Typiquement, les actions menées par un/une responsable innovation sont les suivantes :

  1. Communiquer largement via les canaux de communication interne
  2. Valoriser les réalisations, par exemple par le biais de prix de l’innovation
  3. Nommer des relais de sa politique innovation
  4. Inciter les salariés à s’engager dans l’innovation, à travers différents ateliers
    • tests de personnalisé « innovation
    • visites de lieux innovants inspirants, comme des espaces de coworking, fablabs, …
    • conférences, en interne, sur le thème de l’innovation en rapport avec les enjeux de l’entrepris
    • séances de formation à la créativité et à l’innovation
  5. Stimuler les collaborateurs et les incite à faire part de leurs suggestions et idées, notamment à travers des processus d’innovation participative, plus ou moins évolués (plateforme informatique, sprint de l’innovation, …)
  6. Participer à la réflexion concernant l’innovation managériale, c’est-à-dire modifier les pratiques managériales dans une perspective d’innovation, pour, à terme, rendre capable chaque salarié capable de détecter les possibilités d’innovation

La vision ultime de ce rôle interne est de développer l’intrapreneuriat de l’entreprise, qui se traduira par exemple par la mise en place d’un incubateur.

 

b) En direction de l’externe

En externe, la fonction innovation joue le même rôle avec les partenaires extérieurs à l’entreprise.

En associant des partenaires extérieurs, tels que les clients, des utilisateurs, des fournisseurs et même des universités, laboratoires ou start-ups, l’entreprise se lance dans l’innovation ouverte. La vision ultime sera de disposer d’un mode d’innovation basé sur le partage et la coopération entre des acteurs économiques n’appartenant pas forcément à la même entreprise.

Typiquement, les actions menées par un/une responsable innovation sont les suivantes :

  1. Identifier des partenaires potentiels pour l’entreprise, dans tous les domaines
  2. Organiser des évènements destinés à faire travailler ensemble salariés et extérieurs (hackathon, jam session, living lab)
  3. Coordonner des projets transverses
  4. Animer et former aux méthodes de conception innovante C/K, design thinking, lean start-up
  5. Gérer les droits de propriété intellectuelle (brevets, creative commons)
  6. Gérer les relations avec les pouvoirs publics, incubateurs, monde académique

 

La dimension parties prenantes conduit donc à 2 types de comportements complémentaires :

  • En interne, l’intrapreneuriat
  • En externe, l’innovation ouverte

Ce sont les deux leviers majeurs pour innover grâce à des atouts humains.

Intrapreneuriat et innovation ouverte

Intrapreneuriat et innovation ouverte

Et vous, comment vous positionnez-vous par rapport à ces 2 notions ?

Le prochain billet détaillera le 2ème axe, celui du management responsable de l’innovation.

Pour en savoir plus sur le modèle de représentation de la fonction innovation, voir le billet précédent.

Vous aimerez également ce billet sur le Lean innovation.

Vous avez aimé ce billet ?
Partagez-le pour le promouvoir.
C'est immédiat grâce aux boutons ci-dessous.
Merci d'avance.
Publicités