Lean innovation, s’inspirer du Lean startup (2/4)

Des fruits du Cambodge

Dans le billet « Répartir ses efforts », je vous présentais les idées de base du “minimum viable innovation system”. Dans celui-ci, je décris comment se focaliser sur quelques domaines prioritaires.

Je rappelle que ces billets s’inspirent de l’article de 3 auteurs, Scott Anthony, David Duncan, and Pontus Siren, paru dans Harvard Business Review – December 2014.

Le Lean start-up pour guider de façon pragmatique la mise en place d’une démarche innovation

Le Lean start-up est une approche extraordinaire dès lors qu’il s’agit de démarrer une toute nouvelle activité, lorsqu’on hésite encore sur les fonctionnalités du produit ou même sur le business model.

Lorsqu’on innove, on se trouve exactement dans cette situation. L’objectif de l’approche « Système Minimum et Viable d’Innovation » est d’identifier 2-3 opportunités stratégiques d’innovation. Ce n’est pas du tout le moment d’établir un business case, donc droit à l’essentiel ! Pour l’ensemble des étapes décrites dans ce billet, les auteurs nous donnent 30 jours, pas 1 de plus.

Sortez de cette salle !

Le Lean start-up avance un principe très simple : partir rencontrer les clients et les interviewer, pour savoir quels types de problèmes ils rencontrent.

Pour que les interviews soient efficaces, il faut à l’avance décider de l’hypothèse que l’on souhaite tester auprès d’un segment de clients.

Exemple personnel  (!) :

Segment de clients : les personnes qui se rendent tous les jours à leur travail en vélo

Problème potentiel de ces clients : impossibilité de se rendre temporairement au travail en vélo (crevaison, neige, fracture, …)

L’objectif de ces rencontres avec le client est de mesurer la fréquence d’apparition de ce problème, et même de le quantifier. Est-ce que le client :

  • A le problème ?
  • Est conscient d’avoir ce problème
  • Cherche une solution
  • “bidouille” une solution
  • Paie pour disposer d’une solution

Rencontrer des clients

En revenant à l’innovation, l’idée est donc de rencontrer des clients (des vrais) et de les interviewer. Pour recueillir des besoins pour lesquels les clients n’auraient pas encore trouvé de réponse satisfaisante.

Combien de clients ? Entre 10 et 15, pas plus pour l’instant.

Cela doit se dérouler sur 2 semaines maximum …
Pourquoi ? parce qu’avec plus de temps devant soi, on est sûr d’en consommer davantage !

Ensuite, il faut observer ce que les autres entreprises sont en train de développer, comme produits / services, autour de ces besoins. Pas seulement les concurrents, les entreprises qui gravitent autour des besoins décrits par les clients.

Puis il faut faire la même chose en interne. Les équipes marketing, commerciales, de production sont peut-être en train de travailler à des solutions qui répondraient aux besoins des clients.

Enfermer son comité de direction pendant ½ journée.

Sur la base de l’interview des clients, enrichie par des recherches au sein et en dehors de l’entreprise, il est grand temps de passer à la phase de focalisation.

Les auteurs de l’article recommandent de confier cette tâche à son comité de direction et de leur demander de choisir 2-3 domaines-clés d’innovation qui combinent les caractéristiques suivantes :

  • Une activité dont beaucoup de clients ont besoin et que personne ne gère bien pour l’instant

+

  • Une technologie qui aidera les clients à réaliser cette activité d’une façon plus simple, plus économique, plus rapidement ou un changement qui va intensifier l’utilisation de cette activité (nouvelle règlementation, …)

+

  • Une compétence spécifique dont dispose l’entreprise et que les concurrents ne pourront pas facilement copier.

4 semaines se sont écoulées, depuis le démarrage de la démarche minimum viable innovation system. A ce stade, l’entreprise vient donc de décider des domaines d’innovation pour lesquels elle souhaite focaliser son énergie.

La suite ? former une équipe pour aller plus loin.

Vous avez aimé ce billet ?
Partagez-le pour le promouvoir.
C'est immédiat grâce aux boutons ci-dessous.
Merci d'avance.
Publicités