Les open labs, caractéristiques de ces nouveaux dispositifs d’innovation

Montage de tableaux

Vous connaissez les fab labs, living labs, makerspace et autres techshops !

Sur la base du guide « quels modèles d’innovation aujourd’hui ? » et du « Livre blanc des Open Labs », je retiens la définition d’open lab, pour définir « un lieu et une démarche portés par des acteurs divers, en vue de renouveler les modalités d’innovation et de création par la mise en œuvre de processus collaboratifs et itératifs, ouverts et donnant lieu à une matérialisation physique ou virtuelle ».

C’est avec cette définition que j’aborde dans ce billet les caractéristiques des open labs mis en œuvre par les entreprises

Pour les entreprises, les opens labs servent principalement à :

  1. Rendre visible la démarche innovation de l’entreprise, par la mise en valeur d’un lieu généralement associé à un nom .. voire une marque. Ce qui facilite grandement la communication interne et en augmente la portée auprès de l’entreprise
  2. Faciliter de façon efficace les séances de créativité et de conception innovante, par l’équipement qui peut y être installé à demeure. Cf. à ce sujet le billet « augmenter la créativité en entreprise »
  3. Apporter, en complément du lieu, une documentation du savoir-faire (méthodes, outils, bonnes pratiques) en matière d’innovation. Cf. cette page consacrée aux meilleurs outils de la gestion de l’innovation
  4. Explorer de nouvelles activités, destinées à compléter voire remplacer les produits / services actuels de l’entreprise. Voir à ce sujet le billet consacré au BIG de Pernod Ricard
  5. Héberger en interne, pour ses propres collaborateurs, des dispositifs de prototypage également disponibles dans les fabs labs. Cf. ce billet sur les lieux de fabrication, espaces d’innovation

Il est possible de définir un open lab existant ou de décrire la vision que l’on veut obtenir à l’aide de 10 caractéristiques bien spécifiques.

Utilisez ce questionnaire en guise d’auto-évaluation.

Dimensionnement :

  • Taille de l’open lab
  • Personnalité du lieu (fonctionnel, convivial, décalé)
  • Localisation géographique (proche de l’entreprise, des utilisateurs, de l’éco-système)
  • Outils disponibles (imprimante 3D, tableaux intéractifs, …)

Collaboratif :

  • Diversité des compétences mobilisées
  • Origine des participants (fonctions et niveaux hiérarchiques)
  • Critères de participation (initiative personnelle, choix en fonction des projets par le sponsor, …)
  • Liberté et dynamisme des échanges
  • Existence de communautés d’innovation en synergie avec l’open lab

Animation :

  • Origine et profil des animateurs
  • Nombre des animateurs, internes / externes
  • Temps consacré à l’animation (temps et % temps)
  • Nature de l’animation (gestion de l’open lab, facilitation, coaching)
  • Compétences développées (créativité, conception innovante, entrepreneuriat, …)

Innovation collaborative :

  • Degré d’implication de partenaires extérieurs
  • Choix des partenaires (diversification ou intensification des relations avec les partenaires)
  • Ouverture des échanges avec les partenaires
  • Structuration de la démarche (informelle, structurée, par projet ou plus globalement)
  • Partage des résultats entre les partenaires

Méthodologie :

  • Méthodes principalement utilisés (Design thinking, C-K, créativité)
  • Autres méthodes inventées par l’open-lab

Ambiance de travail :

  • Ergonomie de l’espace
  • Organisation des évènements
  • Communication interne
  • Image véhiculée par l’open lab

Utilisateurs finaux :

  • Degré d’implication et de participation des utilisateurs finaux (feed-back, observation, co-construction, …)
  • Usagers internes, externes

Stratégie :

  • Périmètre d’intervention (au cœur / aux frontières / en dehors du métier de l’entreprise)
  • Implication du management (sponsoring global, sponsoring d’un projet)
  • Implication des salariés (participation aux projets, communication des résultats)
  • Liens avec la stratégie (alignement sur les projets, sur des priorités, sur la stratégie)

Résultats obtenus :

  • Résultats attendus (vision)
  • Résultats obtenus, directs et indirects
  • Bénéfices inattendus et bonnes surprises
  • Difficultés rencontrées

Influence :

  • Relations et impacts sur le système de management de l’entreprise
  • Influence sur le recrutement
  • Impact sur le développement des compétences / formation

Finalement, un open lab joue le rôle d’intermédiaire entre différentes parties prenantes, pouvant avoir des intérêts différents ou même opposés mais un objectif commun en matière d’exploration et d’innovation. C’est de loin son principal intérêt.

Pour en savoir plus :

Vous avez aimé ce billet ?
Partagez-le pour le promouvoir.
C'est immédiat avec les boutons ci-dessous.
Merci d'avance.
Publicités